Comment protéger le parquet de l’eau ?

Le parquet est un revêtement qui possède toutes les qualités. Il est à la fois chic, chaleureux, durable et écologique. De plus, vous avez une multitude de choix parmi les différentes essences et la composition. Vous pouvez le mettre n’importe où dans votre intérieur. Mais dans la salle de bain, il y a un danger : l’humidité. Heureusement, il existe des solutions. Comment protéger le parquet contre l’eau ? Plus de précision dans les lignes qui suivent.

Le vitrificateur

Il est très important de protéger son parquet avec un vitrificateur. C’est d’ailleurs la toute première option contre l’humidité. Le vitrificateur est aussi nommé vernis pour parquet. Il s’agit d’une substance qui pénètre la surface du parquet et forme une couche protectrice dure. De cette manière, le parquet acquiert de nouvelles propriétés. Il est plus résistant aux chocs et présente également une imperméabilité à l’eau.

L’importance du vitrificateur réside dans le fait qu’il possède une grande durabilité. Ainsi, vous n’aurez pas besoin de procéder à une vitrification toutes les années.

De plus, la méthode est très simple. Vous pouvez l’essayer vous-même après la pose du parquet. Les étapes se résument comme suit :

  • D’abord, poncez dans le sens des fibres ;
  • Puis, descendez de façon progressive en grain ;
  • Finissez les angles et recoins. Pour le faire, vous avez deux options : soit la main, soit une ponceuse à main ;
  • Aspirez avec attention avant d’utiliser le vitrificateur.

En réalité, c’est un travail long, méthodique et minutieux. Mais une fois fini, le résultat est épatant. Toutefois, si vous n’arrivez pas à le faire, l’huile de Tung est également une bonne solution.

L’huile de Tung

Il existe des parquets déjà huilés depuis la fabrication. Bien que ce soit une alternative intéressante, elle est fortement déconseillée. Ces huiles sont, en effet, souvent dures. Elles n’ont donc rien de naturel.

Pour la protection de votre parquet contre l’eau, il est préférable d’utiliser l’huile de Tung. En plus d’être naturelle, elle est fortement efficace. Ce liquide sèche tout en laissant respirer le support. L’autre avantage de l’huile de Tung est sa facilité de reprise. Il peut arriver que votre parquet présente des tâches ponctuelles ou de griffures. Dans ces cas, il est impératif de revenir au bois brut. Vous pourrez alors huiler à nouveau sans aucun souci.

Concernant l’huilage, vous devez nécessairement procéder au ponçage avant toute chose. Le dépoussiérage est l’étape qui suit immédiatement. Enfin, vous pouvez appliquer l’huile. Le meilleur procédé consiste à le faire du fond de la pièce vers l’entrée. Pour y arriver, il est conseillé d’utiliser un rouleau microfibre ou un chiffon en coton.

Pour être sûr de la protection du parquet, laissez tomber une petite goutte d’eau dessus. Si celle-ci pénètre le bois, vous devez repasser une nouvelle couche d’huile. Une fois huilée, attendez 48 h avant tout passage.

La cire

La cire est considérée comme la protection traditionnelle du parquet. Elle agit également contre l’humidité. Cette finition procure un aspect naturel à votre parquet, mais pas seulement. La cire est redoutable contre les rayures.

Un simple coup de chiffon avec de la cire, et c’est une protection garantie. Toutefois, il est important de lustrer régulièrement votre parquet. La protection avec la cire demande un entretien assidu. Tous les deux mois seraient suffisants.

Pour protéger le parquet contre l’eau, vous avez plusieurs solutions à votre actif. Vous pouvez utiliser un vitrificateur qui est d’ailleurs très durable. L’huile est également une bonne option. Pour finir, la cire assure de même cette fonction de protection. Seulement, ici, l’entretien doit être régulier.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *