Foire aux questions pose de terrasse et parquet

  1. Peut-on poser du parquet dans un immeuble ?
  2. Peut-on poser du parquet sur du carrelage ?
  3. Quel type de parquet peut-on poser flottant ?
  4. Quel type de parquet pour une salle de bain ou une cuisine ?
  5. Un sol chauffant est-il contre indiqué pour le parquet ?
  6. Quel type de parquet peut-on clouer ?
  7. Quel type de colle doit-on utiliser ?
  8. Que signifie le label FSC ?

Peut-on poser du parquet dans un immeuble ?

Oui mais les régimes de copropriété vous imposerons des sous-couches d'isolation phonique (Directive du 06/04/1993) et notamment des seuils d'atténuation phonique de 18dB(A) avec une tolérance de 3dB(A).

Peut-on poser du parquet sur du carrelage ?

Oui si le carrelage n'est pas désolidarisé de la chape ou de la dalle. On dégraissera et l'on rayera le support, on appliquera un primaire d'accrochage de type SIKA 215 afin de palier à l'imporosité du support, on collera le parquet avec des colles polyurèthane ou MS polymère.

Quel type de parquet peut-on poser flottant ?

Tous les parquets contrecollés sous forme de panneaux, de lames ou de dalles. Mais aussi les parquets à décor stratifié (qui réellement ne peuvent pas avoir la dénomination parquet car pour avoir la détermination parquet, il faut avoir un parement massif d'au moins 2,5mm). Le parquet n'est jamais fixé au sol, il se maintien par sa masse.

Quel type de parquet pour une salle de bain ou une cuisine ?

Bois et eau ne faisant pas bon ménage, de façon générale, les parquets exotiques seront les mieux adaptés pour une salle de bain ou une cuisine. Mais il faut bien se renseigner auprès du vendeur, car certaines essences très nerveuses, sont moins bien tolérées en milieu humide.

Nous vous préconiserons des essences stables et imputrescibles telles que le Teck, le Palissandre, le Merbau, l'Iroko, le Doussié. On préfèrera une pose collée en plein avec une colle polyuréthane.

Un sol chauffant est-il contre indiqué pour le parquet ?

Non, mais encore une fois, certaines règles seront à respecter.

On choisira de préference des parquets de type contrecollé 3 plis croisés ou multiplis à parement massif, pour une meilleure stabilité du produit, mais certains parquet massif sont également compatible. Plusieurs essences de bois exotique sont également compatibles sur sol chauffant. Ces parquets seront posés collés en plein.

Aujourd'hui certaines sous-couches alvéolées de type PC3 (spécialement conçus pour sol chauffant), peuvent recevoir des parquets massifs ou contrecollés qui seront collés au cordon (voir conseils du fabricant de parquet).

Ne pas coller des parquets massifs d'épaisseurs supérieures à 15mm. S'assurer que la température de sol ne dépasse pas 26°C. Mettre le chauffage en route 3 semaines avant et l'arrêter pendant toute la durée de la pose. Le remettre progressivement 1 semaine après la pose. 

Quel type de parquet peut-on clouer ?

Tous les types de parquets massifs (brut, huilé ou verni d'usine) de 18 à 27 mm d'épaisseur et plus, en lames ou en panneaux. Ce type de pose traditionnelle garantit la stabilité du bois en l'isolant de la surface du sol.

L'espace sous le parquet peut-être utilisé pour les installations électriques, la plomberie ou l'isolation. Il n'est pas conseillé en pièce humide et sur sol chauffant.

Le chêne, le pin et les essences exotiques se prêtent bien à ce type de pose.

Quel type de colle doit-on utiliser ?

Nous préconisons les colles polyuréthanes monocomposant spatulables ou en cartouches (pour la pose au cordon), car elles présentent les meilleures caractéristiques techniques.

 

Que signifie le label FSC ?

                             FSC : Forest Stewardship Council
Le FSC est une organisation internationale indépendante, non-gouvernementale et à but non lucratif.
Le but du FSC est d’encourager de manière constructive les initiatives de gestion forestière socialement, écologiquement et économiquement responsables, en les rendant visibles et crédibles par un label apposé sur les produits issus de forêts certifiées. Le logo FSC signale au public un produit correspondant à un cahier des charges clair, transparent et vérifié par des certificateurs indépendants. Il permet ainsi au consommateur ou au public d’identifier le bois et ses produits dérivés issus d'une forêt bénéficiant d'une gestion forestière respectant les principes du développement durable tels que définis à Rio en juin 1992, c’est-à-dire :
   - écologiquement adaptée  
   - socialement bénéfique  
   - économiquement viable.