Revêtement de sol : quel type de parquet choisir ?

Apportant du caractère à une pièce, le parquet est un élément essentiel de la décoration. Son choix est donc primordial pour assurer une harmonie d’ensemble avec les composants d’une pièce, des accessoires aux revêtements muraux. Quels sont les différents types de parquet et comment les choisir ? Quelles sont les finitions possibles ? Comment faire une bonne combinaison pour que le parquet soit adapté à la pièce ? Les réponses dans cet article.

Le parquet : l’essentiel à connaitre

Quand on parle de « parquet », toutes les essences de bois y passent. Des essences nobles comme le palissandre, le chêne, aux bois exotiques comme le teck, le merbau ou le wengé, toute la famille du bois peut couvrir le sol. La lame de bois admet en moyenne une épaisseur de 2,5 mm, parfois cela peut atteindre 6 mm.

Toutefois, le bois peut conserver son aspect brut, être poli ou même enduit d’une couche de protection ou de peinture. Cela modifiera grandement son aspect une fois les modifications faites.

En effet, la finition du bois peut être naturelle ou travaillée selon le rendu et le type de parquet recherché. Elle peut être teintée, stratifiée, vernie, huilée, blanchie, vitrifiée, cirée, etc. Chaque travail fait sur la lame de bois détermine en outre, son aspect esthétique et sa préservation sur la durée.

Différents types de parquet

Le parquet vitrifié résiste à l’usure du temps, à l’humidité et aux chocs grâce à l’imperméabilité du vitrificateur. En même temps, cette couche vitrée donne un aspect luisant si bien que le parquet parait tout le temps lustré même s’il y a de la poussière.

La finition huilée connait un succès fou actuellement du fait que la couche d’huile est non grasse et qu’elle donne un aspect très flatteur au bois. En effet ce rendu « non filmogène » est à la fois sobre et raffiné. De plus, ce procédé protège le bois convenablement.

Le bois peut être aussi être éclairci ou foncé selon les attentes esthétiques du décorateur. Notez toutefois que la teinte du bois impacte aura un effet visuel sur le volume de la pièce. Combinez-le parquet foncé aux murs blancs et le volume de la pièce se dessinera.

Quel parquet pour quelle pièce ?

Chaque finition est bonne pour une pièce donnée. Certaines pouvant être aussi passe-partout, mais d’autres moins. Pour le cas du parquet foncé, vous pourrez le poser en général dans toutes les pièces de la maison. On apprécie par exemple le chic et le style affirmé du parquet noir ou gris anthracite. Des pièces volumineuses comme les lofts iront bien avec cette finition.

Privilégiez le parquet vitrifié pour les pièces où le taux d’humidité est fort. Cela va du rez-de-chaussée à la salle de bains. En effet, le bois aura besoin de plus de protection pour éviter les auréoles de moisissures et sa détérioration dans le temps.

Par ailleurs, pensez au bois blanchi pour les pièces peu éclairées ou de petit volume. Mais ce modèle de parquet convient également aux pièces cosy qui empruntent une décoration épurée ou encore un style scandinave.

Rénover son parquet : quelles sont les tendances ?

En matière de tendance de parquet, les cartes se redistribuent en 2017 et 2018. Les anciens styles font un grand come-back, mais les nouveaux genres deviennent aussi cultes ! Sobre, élégant, décalé, habillé ou décontracté, quelle que soit l’allure qui vous inspire, il y en a tout un embarras de choix. Il ne reste plus donc qu’à choisir un type de latte qui s’approprie avec votre décoration d’intérieur. Voici les tendances de parquet qui rendront votre intérieur chic et dans l’air du temps !

Le parquet d’antan

Parquet Versailles / crédit photo : pinterest

Bien que les types de parquet tendent à se diversifier et que les offres évoluent constamment, les parquets d’antan ne tirent pas pour autant leur révérence. Point de Hongrie et parquet Versailles n’ont pas perdu leur cote comme s’ils dataient d’hier. Leur élégance habille avec charme les intérieurs d’époque.

Le parquet bois exotique

Parquet en bois exotique / crédit photo : pinterest

Pour sortir du traditionnel, rien de tel que des essences exotiques pour couvrir votre sol. Le rendu sera surprenant, l’intensité des couleurs, la particularité de chaque essence donnent l’envie de voyager.

Jatoba, merbau, padouk ou kempas, nombreux sont les choix de bois exotique qui sauront sublimer votre parquet.

Le parquet foncé noir

Parquet teint en noir / crédit photo : pinterest

Tout comme le blanc, le noir est aussi une couleur noble. L’élégance du parquet foncé noir et sa variante couleur chocolat impressionnent en effet les yeux. Si votre espace ressemble à un espace chic qui conjugue le luxe avec le bon goût, alors parquet foncé noir est plus qu’un choix, c’est un parti pris.

Le bois brut

Les designeurs contemporains flashent sur les matières naturelles, intactes, au niveau de leurs aspérités couleurs et stries. Le bois brut non travaillé se différencie des finitions huilées et cirées qui donnent une couleur miel. Un conseil, choisissez de préférence les dimensions de latte de moyenne à extra large pour un plus bel effet.

Le bois blanchi

parquet en bois blanchi / crédit photo : pinterest

Blanchir un mur ou un sol signifie souvent agrandir l’espace. Pourtant, grand appartement haussmannien ou studio d’étudiant, tous les intérieurs se sont appropriés le bois au parquet blanchi, tout simplement parce que c’est chic. De plus, la clarté du sol permet de refléter la lumière naturelle et donc de gagner en luminosité.

L’aspect naturel

parquet de couleur naturelle / crédit photo : pinterest

Le parquet naturel préserve la couleur naturelle du bois, aucune modification aussi infime soit-elle n’est pratique sur la couleur des lattes, afin d’apprécier l’aspect original de l’essence. Cette couleur étant naturelle, elle perdurera toujours. Préférez les lattes larges pour obtenir un rendu contemporain.